img tyls

L'art du storytelling

Le storytelling, c'est l'art de raconter une histoire, à condition d'avoir quelque chose à dire!

Quand j’ai exprimé, à l’âge de 15 ans, mon désir de devenir journaliste, un professeur d’histoire, à l’école secondaire, m’a donné ce judicieux conseil : « Écrit ma fille ! Écris ton journal personnel, écris des poèmes, écris sur tout ce qui te passe par la tête. Remplie des cahiers de notes et même de dessins. Fais-toi un cartable de découpures de journaux et puis lis tous ce qui te tombe sur sous la main ! ». Ce qu'il voulait me transmettre, c'est le désir d'en apprendre toujours plus sur tout pour mieux le transmettre par la suite.

C’est en alimentant constamment mon propos avec des faits, des références et des histoires que je suis devenue une spécialiste en « storytelling ». Durant ma carrière journalistique, j’en ai raconté beaucoup d’histoires ! Le storytelling, c’est la base du métier de journaliste, l’art de raconter et d’expliquer pour mieux informer sans oublier de répondre aux incontournables « 5 W » : qui, quand, comment, pourquoi, où auxquels ont peut ajouter combien ?

Depuis que je suis en affaires, je rédige toujours des histoires, notamment pour mes clients, mais toujours avec une méthode toute journalistique. Ce qui me plait le plus dans mes mandats, c’est quand je réussis à révéler les histoires intéressantes et dignes de mention cachées derrière les entreprises et les entrepreneurs que je côtoie.

Au même titre que les journalistes, les romanciers, les scénaristes, les rédacteurs en tout genre, tout professionnel qui doit rédiger quelque chose pour séduire, convaincre, informer, pratiquent le storytelling comme un art qui se peaufine avec l’expérience et beaucoup, beaucoup de mots alignés sur un écran ou couchés sur du papier.

Depuis peu, on étiquette le storytelling comme une stratégie de marketing. C’est le nouveau « buzzword » dans le monde des affaires qui désigne la façon dont on devrait penser et créer les contenus à diffuser sur le Web et les réseaux sociaux. On en parle en outre dans toutes les écoles d’entrepreneuriat comme une valeur ajoutée aux « pitch », marketing de contenu, marketing relationnel ou comme une façon d’établir sa notoriété comme influenceur.

Raconter son histoire pour se vendre, c'est aussi réer de l’émotion en offrant des contenus qui vont donner envie de s’associer à une marque ! C'est informer, divertir, faire rêver, socialiser avec sa clientèle et/ou sa communauté en ligne, en leur racontant des histoires ou en les faisant participer à vos histoires.

Avec des technologies mobiles et surtout des réseaux sociaux, on a accès en tout temps à de l’information qui se périme aussi rapidement qu’elle est consommée. Il n’est donc plus possible de marteler un message car les gens sont de plus en plus allergiques aux pub. Il faut constamment innover dans le propos et dans l’approche et surtout, vulgariser et informer avec limpidité.

Les conférences et les formations sur le storytelling se multiplient en ce moment. On vous promet entre autres que vous serez en mesure, à l’issue d’une ou deux journées de formation, de rédiger des contenus « riches » et « éditorialisé ». Si vous avez un talent naturel et une plume déjà passablement agile, il est possible que vous y arriviez sans trop de problèmes.  Mais pourvu que vous ayez de quoi à dire.

C’est au niveau du propos que le bât blesse selon moi. Ce que je constate en général chez ma clientèle, c’est une la difficulté à sortir du « pitch » classique quand vient le temps de réfléchir à l’information que l’on pourrait générer à l’interne pour alimenter ces petites bêtes voraces que sont les réseaux sociaux. Je rencontre beaucoup de dirigeants d’entreprise qui avouent être déroutés par le défi et pour cause.

C’est qu’on ne s’improvise pas « storyteller », on le devient en aiguisant certains réflexes et en adoptant certaines habitudes.

Observez, écrivez, lisez, prenez des notes, soyez curieux, regardez en périphérie de votre univers d’entrepreneur…vous trouverez ainsi plein de sujets potentiels sur lesquels chroniquer virtuellement dans vos réseaux.

Communicatrice de marque

img tyls